Soutien

Bon nombre d’organismes de conservation nationaux et internationaux ont exprimé leur soutien au Canada pour sa gestion appropriée de la chasse.

Ministère des Pêches et des Océans du Canada

Pourquoi le Canada soutient-il la chasse au phoque?

Le gouvernement du Canada croit en l’utilisation durable d’une ressource renouvelable comme le phoque du Groenland. Comme pour toutes les pêches canadiennes, Pêches et Océans Canada soutient et réglemente la chasse au phoque et s’est engagé à veiller à ce qu’elle soit pratiquée de façon durable, saine et sans cruauté. La chasse au phoque au Canada est l’une des chasses aux animaux sauvages les plus réglementées et surveillées au monde. Il s’agit d’une activité économique et culturelle importante pour des collectivités du Canada atlantique, du Québec et de l’Arctique.

Union internationale pour la conservation de la nature

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’organisme de conservation le plus important et le plus respecté au monde (il rassemble au total 82 états, 111 organismes gouvernementaux, plus de 800 organisations non gouvernementales et plus de 10 000 scientifiques) appuie l’utilisation durable des phoques et d’autres animaux sauvages, tant que leur population est abondante.

« Le congrès […] exhorte […] les membres de l’UICN à appliquer les principes d’utilisation durable en n’adoptant pas de nouvelle législation interdisant l’importation et la commercialisation des produits du phoque provenant de populations abondantes de phoques […] » (Résolution adoptée lors du Congrès mondial de la nature de l’UICN, en novembre 2004.)

WWF-Canada

En 2012, le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) a publié un rapport sur la situation de la chasse au phoque. Ce rapport reconnaissait clairement l’importance culturelle et économique de la chasse et établissait que, tant qu’elle serait surveillée et gérée avec prudence, l’organisation la soutiendrait :

« La population de phoques du Groenland, estimée à huit millions d’individus, atteint presque un nombre record. La chasse pratiquée à l’heure actuelle ne constitue en aucun cas une menace à long terme pour la viabilité de l’espèce. Bien qu’à ce jour, aucun motif de conservation ne justifie qu’on y mette un terme, nous continuons d’examiner chaque année les répercussions de la chasse et l’évolution des conditions du milieu. » [Traduction]

WWF Seal Hunt Position Statement Final March 8 2012

Fédération canadienne de la faune

« La conservation n’est pas un problème en ce qui concerne la chasse au phoque sur la côte est. Il faut féliciter le gouvernement fédéral pour ses politiques de gestion relatives aux phoques du Groenland. » [Traduction]

Jacques Cousteau

Dans les années 1970, le protecteur de l’environnement bien connu a expliqué pourquoi il était en faveur de la chasse au phoque :

« Il faut être logique. Nous devons d’abord orienter nos activités vers les espèces menacées d’extinction. Ceux qui sont émus par le sort du phoque du Groenland pourraient également l’être par celui du porc : la façon dont ils sont abattus est horrible. » [Traduction]