La chasse

Les consommateurs s’attendent à ce que tout animal chassé à des fins d’alimentation humaine soit tué rapidement est sans cruauté. Il s’agit également d’une exigence aux termes de la loi. De nos jours, les chasseurs prennent cette responsabilité au sérieux. Ils possèdent la formation et l’expérience nécessaires pour maximiser le bien-être des animaux. Ce faisant, ils préservent la qualité de la peau et de la viande, garantissant l’utilisation exhaustive et la valeur maximale de chaque animal.

  • La chasse au phoque canadienne est la plus surveillée et réglementée au monde.
  • La prise de blanchons et de phoques à capuchon (dos-bleus) est illégale depuis 1987.
  • Aujourd’hui, les chasseurs doivent suivre une formation sur les méthodes de chasse sans cruauté.
  • Les inspections des agents du ministère des Pêches et des Océans indiquent que le Règlement sur les mammifères marins est respecté à 96 %.

« La chasse au phoque, en particulier des jeunes, telle qu’elle est pratiquée actuellement dans le golfe du Saint-Laurent est sans nul doute l’activité d’abattage la plus humaine de toutes celles auxquelles j’ai pu assister. » [Traduction]

— Tom Hughes, premier vice-président de la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux