Formation et surveillance

On dit souvent que la chasse au phoque au Canada est la mieux surveillée et la plus réglementée au monde. Les protestataires, les groupes opposés à la chasse au phoque, et les médias, qui se manifestent régulièrement depuis les années 1970, attirent l’attention du monde entier sur la chasse et ses pratiques.

Cela nuit gravement à l’industrie ainsi qu’à d’innombrables collectivités, cultures rurales et côtières, familles et personnes qui voient leur sécurité compromise et auxquelles on arrache le mode de vie.

Non seulement les chasseurs professionnels d’aujourd’hui sont expérimentés, mais la loi leur impose également de se former à la chasse au phoque sans cruauté. Ils ont l’obligation de suivre cette formation jusqu’au bout pour pouvoir renouveler leur permis de chasse.

On encourage aussi fortement les chasseurs commerciaux à suivre des ateliers de formation sur la qualité, la manipulation et la santé. Ce programme, élaboré en collaboration avec l’Agence canadienne d’inspection des aliments, se concentre sur l’assurance de la qualité requise pour obtenir un certificat d’exportation de viande et d’huile de phoque. Les transformateurs de phoque de Terre-Neuve-et-Labrador se sont engagés à acheter leurs produits uniquement à des chasseurs qui ont suivi les formations sur la chasse sans cruauté et la qualité, la manipulation et la santé.

Pendant la saison, des agents de pêches contrôlent la chasse au phoque 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La Gendarmerie royale du Canada, la Sûreté du Québec et des observateurs indépendants des pêches participent également à la surveillance de la chasse au phoque et font respecter le Règlement sur les mammifères marins.

Depuis les modifications du Règlement sur les mammifères marins en 2009, le Ministère des Pêches et des Océans a accru la surveillance et l’application de la loi. Le gouvernement affirme avoir « fait de considérables efforts pour vérifier le haut niveau de professionnalisme et d’engagement à la pratique de la chasse sans cruauté dans l’industrie canadienne de la chasse au phoque ». Sur près de 3 000 inspections effectuées par des agents des pêches entre 2009 et 2014, l’industrie de la chasse au phoque a maintenu un taux de conformité au Règlement de 96 %. Ce taux élevé fait la fierté des chasseurs canadiens.

Learn More About The Harvest

This post is also available in: Anglais Inuktitut