Phoque annelé

Pusa hispida

Autre nom commun : phoque marbré; les Inupiat l’appellent « natchek » et les Inuits parlant le yupik, qui vivent dans le détroit de Béring, le nomment « niknik ». Il porte d’autres noms inuits en fonction de son âge, notamment « netsiak » (blanchon), « netsiavinerk » (phoque argenté), « netsilak » (adulte) et « tiggak » (mâle reproducteur).

Traits distinctifs : le phoque annelé tire son nom des taches noires entourées de marques claires qu’il porte sur le dos. Sa couleur varie, mais il a le plus souvent des taches noires sur un dos gris, et un ventre clair.

Taille : le phoque annelé fait partie des plus petits phoques, avec 1,5 m de long et 50 à 70 kg. Les veaux pèsent 4,5 kg à la naissance.

Durée de vie : de 25 à 35 ans.

Régime alimentaire : invertébrés et poisson, notamment morue, hareng, éperlan, corégone, perche, crustacés, calmar, chabot et zooplancton.

Prédateurs : ours polaires, renards arctiques et roux, morses, chiens, loups, carcajous et grands corbeaux.

Population : estimée à au moins trois millions.

Cote attribuée par l’UICN : préoccupation mineure; tendance démographique : inconnue.

Évaluation du COSEPAC : non en péril.

Aire de répartition

Les phoques annelés vivent dans toutes les mers de l’océan Arctique et sont présents dans l’ensemble de la région circumpolaire. Ils ne migrent pas et on les trouve généralement au même endroit que les floes de glace et la banquise. Pendant l’hiver, ils se concentrent près des rives sur la banquise côtière. Ils jouent un rôle important dans l’économie des populations inuites côtières. En Alaska, on les retrouve dans le nord de la mer de Béring, de la mer des Tchouktches et de la mer de Beaufort. On les a déjà observés jusqu’aux îles Aléoutiennes, au sud.

Les phoques annelés se trouvent généralement au même endroit que la glace de mer. Toutefois, on les voit parfois dans les mers de Béring et des Tchouktches pendant les périodes sans glace. Ils arrivent dans divers lieux côtiers lorsque la banquise côtière se forme à l’automne, et partent au printemps au moment de la débâcle.

Cycle biologique

Les femelles donnent naissance à un seul petit dans un abri de neige sur la glace de rive ou la banquise dérivante entre mars et avril. Celles qui mettent bas sur la glace de rive construisent des tanières dans des crêtes de pression ou sous des congères pour se protéger des prédateurs et du mauvais temps. Les veaux qui naissent sur la banquise dérivante sont plus susceptibles d’être chassés par les ours polaires; certaines données laissent penser que les mères qui mettent bas à cet endroit sont inexpérimentées. Les veaux tètent pendant environ deux mois. Leur sevrage se produit généralement au moment de la débâcle.

Les mâles peuvent avoir un comportement territorial pendant la saison des accouplements. La plupart des femelles s’accouplent de nouveau un mois après la mise bas, mais l’implantation de l’embryon est retardée jusqu’à la mi-juillet ou au début du mois d’août. La grossesse dure environ 11 mois. Elles ont généralement leur premier petit entre six et huit ans. Les mâles atteignent leur maturité sexuelle au même âge.

Les phoques annelés se servent de leurs griffes pour creuser des trous coniques dans la glace, ce qui leur permet de vivre plus loin de la lisière de glaces que d’autres phoques.

This post is also available in: Anglais Inuktitut