Phoque du Groenland

Pagophilus groenlandicus

Autre nom commun : phoque à selle.

Traits distinctifs : le mâle adulte possède une bande noire irrégulière en forme de fer à cheval sur le dos. Les mâles sont bleu acier lorsqu’ils sont mouillés et gris acier lorsqu’ils sont secs. Leur tête est plus foncée. Les femelles ont la tête claire et la bande en forme de fer à cheval est fragmentée. Les veaux sont blancs à la naissance et muent au bout d’une semaine.

Taille : 1,6 m de long en moyenne (les femelles sont à peine plus petites que les mâles); de 130 à 150 kg.

Durée de vie : de 25 à 40 ans.

Régime alimentaire : les jeunes phoques du Groenland se nourrissent principalement de crevettes et de zooplancton. Les adultes mangent du capelan, de la morue, du hareng, du chabot, du flétan noir, du sébaste, du carrelet, du crabe et des crevettes.

Prédateurs : orques, ours polaires, requins et morses.

Population : surabondante, estimée à environ 7,4 millions d’individus (six fois la population des années 1970).

Cote attribuée par l’UICN : préoccupation mineure; tendance démographique : en hausse.

Aire de répartition

Atlantique Nord, migration entre les eaux subarctiques et arctiques. Les phoques du Groenland sont plus nombreux dans l’Atlantique Nord-Ouest, au large de Terre-Neuve-et-Labrador. La population de l’Atlantique du Nord-Ouest passe l’été dans l’Arctique canadien et le long de la côte ouest du Groenland. Elle migre vers le sud au début de l’automne, juste avant la formation de la banquise locale. Les individus les plus âgés partent les premiers.

À la fin du mois de novembre, les phoques ont atteint la côte sud du Labrador. Ensuite, ils se séparent : près d’un tiers des animaux matures se rendent dans le golfe du Saint-Laurent, généralement à proximité des îles de la Madeleine. Les autres, notamment la majorité des individus immatures, poursuivent leur route vers le sud, jusqu’à une zone située au nord-est de Terre-Neuve appelée le Front.

Cycle biologique

Les femelles matures donnent naissance à un veau par an, sur des glaces stables, à la fin du mois de février ou au mois de mars. L’allaitement des petits dure 10 à 12 jours. Pendant cette période, ils n’entrent pas dans l’eau et prennent rapidement du poids. Une fois sevrés, ils commencent à perdre leur fourrure blanche. On les appelle alors d’abord les « guenillous », puis les « brasseurs ».

Sur le Front, les brasseurs dérivent vers le sud avec la banquise et commencent à chercher activement du zooplancton pour se nourrir. Début avril, à la fonte des glaces, les mâles immatures et adultes se hissent sur la banquise pour muer; les femelles adultes muent environ deux semaines plus tard. Commence alors la migration estivale de ces phoques vers les eaux arctiques. Les brasseurs les rejoignent un mois plus tard. La plupart des brasseurs et des phoques immatures, ainsi que certains phoques matures, passent l’été le long de la côte ouest du Groenland. La majorité des animaux matures pêchent dans l’Arctique canadien.